La loi des 80/20 : les essentiels

par Nov 29, 2021Entreprise

La méthode ABC est un outil qui vous aide à vous concentrer sur ce qui est le plus important. Il s’agit en fait d’une application de la loi de Pareto, ou de la loi des 80/20. Cette loi dit que « 20 % de quelque chose est toujours responsable de 80 % des résultats ». Ce qui signifie que 20 % de quelque chose est essentiel et que 80 % est insignifiant.

Prenons un exemple

Si nous parlons de ventes, 20 % des produits représentent 80 % des ventes et les autres 80 % ne représentent que 20 % des ventes. Par conséquent, les premiers 20% des produits sont ceux qui devraient être les plus importants pour l’entreprise. Cette loi est basée sur des connaissances empiriques et n’est pas toujours exactement respectée. Parfois ce n’est pas 80/20 et parfois c’est 80/30… Cela dépend de chaque cas particulier, mais il y a toujours un « peu » qui représente un « beaucoup ».

Dans le cas d’une segmentation ABC, ce qui est généralement fait, c’est de définir comme :

Classe A : c’est le % de cette chose (par exemple les produits) qui représente 80% des résultats (par exemple les ventes).

Classe B : c’est le % de cette chose (produits), sans tenir compte de la classe A, qui représente 15% des résultats restants (ventes).

Classe C : le pourcentage restant de cette chose (produits) sans tenir compte des classes A et B. eC qui représente le résultat restant : 5%. Lorsque l’on parle de segmentation AC, on considère généralement que la classe C est l’ensemble des classes B et C ci-dessus. En d’autres termes, A représente 80% des ventes et C 20% (loi 80/20).

Il convient de noter que l’ABC est toujours réalisé en considérant une certaine période. Par exemple, je peux faire un ABC des ventes tous les 6 mois où je vérifie quels étaient les produits A, B et C dans cette période (la classification peut varier si on considère une période antérieure ou postérieure). L’ABC a donc une période associée.

Quelques applications de l’ABC

Achats : Dans le domaine des achats, l’ABC des références / valeur d’achat (quantité achetée dans la période fois le coût unitaire) est largement utilisé.

Références A : représentent les références qui représentent 80% de la valeur totale (€) achetée. C’est sur ces références que le service des achats doit se concentrer, car elles sont peu nombreuses (environ 20%) et toute action entreprise sur elles aura un impact très important sur le résultat de l’achat. La chose normale à faire est d’essayer de très bien négocier les prix, d’essayer de maintenir les stocks de ces références à un niveau bas (en avoir beaucoup signifierait avoir beaucoup d’argent immobilisé), de chercher des partenariats avec les fournisseurs pour essayer de réduire le coût global…

Les références B : elles représentent 15% de la valeur et bien qu’elles ne soient pas aussi importantes que les références A, vous devez essayer de les contrôler. Par exemple, en établissant une fréquence de commande adéquate, en négociant avec les fournisseurs avec une fréquence inférieure à celle des références A…

Les références C : il s’agit de ce que l’on appelle les « commodités » et elles ne représentent que 5% de la valeur. Le service des achats n’a pas à s’en préoccuper, il associe un stock minimum et le système vous avertit lorsque vous arrivez pour passer la commande.